20170906 challengedeschefs

Ca devient presque une habitude !

Patrick Bertron, chef du Relais Bernard Loiseau, organisait pour la quatrième année consécutive le challenge VTT des Chefs, évènement qui réunit des Chefs et leurs partenaires, fournisseurs de produits d'excellence. Bref, deux passions communes : la gastronomie de haut vol et le VTT !

Vélo Morvan Nature est également partenaire de cet évènement depuis la première édition.

Cette année, le camp de base est fixé à la base Activital des Settons, lieu idéal pour découvrir le secteur des grands lacs du Morvan.

Notre mission sera essentiellement d'encadrer la soixantaine de participants au challenge et de ramener tout le monde à bon port, chose pas si aisée qu'il n'y paraît.

Sylvain, Jef, David P, Jacques, JC et moi sommes fidèles au rendez-vous, qui d'une certaine manière marque le "début de la fin de la saison". Arnaud complète l'équipe, comme Adeline qui assurera le chrono.

Car le concept est le même que lors des années précédentes : une rando d'une quarantaine de kilomètres, ponctuée de quatre spéciales chonométrées. Et pour avoir reconnu le parcours auparavant, cela s'annonce plutôt physique cette année ! Ce n'est pas une surprise pour nous qui connaissons le traceur, mais les concurrents pourraient être surpris, cela monte d'un cran par rapport aux précédentes éditions.

Arrivée sur place le mardi soir, histoire de se mettre dans l'ambiance... L'évènement est déjà lancé, puisqu'un repas suivi d'une rando autour du lac ont déjà fait patienter les premiers arrivés sur place plus tôt dans la journée.

Afin de distribuer les dossards le lendemain matin, un prologue est organisé sur le pump-track des Settons. L'ambiance est chaude, on entend les encouragements depuis le parking !

Un petit tour histoire de dire bonjour à tout le monde : c'est sympa de revoir les fidèles des années précédentes, parmi lesquels Jean Sulpice, double vainqueur du trophée, William Frachot, Serge Vieira, Bernard Leray (merci pour les bouteilles !) et de rencontrer quelques nouveaux, dont Michel et Sébastien Bras. Patrick Bertron, en chef d'orchestre, coorodnne le début de soirée.

Avant de rejoindre la pagode pour l'apéritif puis le repas, passage obligé par le stand Michelin, partenaire de l'évènement, pour un changement de pneus : les monteurs équipent tous les VTT des nouveaux modèles de la gamme du fabricant français, selon les souhaits des uns et des autres ! C'est le grand luxe !

On découvre aussi de près les VTT Bianchi qui ont servi au prologue et qui pourront être essayés le lendemain, et les VAE Neomouv qui faciliteront la tâche des moins aguerris.

La nuit tombe, la fraîcheur aussi, direction l'apéritif. Patrick Bertron enfile son costume de maître de cérémonie, et présente l'ensemble des partenaires, sans qui rien ne serait possible.

On profite également de l'occasion pour honorer Adeline, dont la mission au sein de Vélo Morvan Nature arrive déjà à échéance. Ca passe vite, trois ans !

Bien sûr, l'ambiance est très conviviale, et chacun est impatient d'en découdre, ça chambre déjà ! Les chefs et les partenaires iront au lit de bonne heure, ça en dit long sur la motivation... Nous, on n'est pas chronométré, donc on n'a pas la pression. On se rapproche donc de la pompe à bière, fort bien accompagné par les techniciens qui ont monté les pneus, pros jusqu'au bout ! On feuillette les magazines Vélo Vert mis à notre disposition ("Chicken" couvre l'évènement), on croque un carré de chocolat des coffrets-dégustation offerts par Valrhona, et on file au lit.

On a un chalet mis à notre disposition sur place, ambiance vacances. Il est déjà 1h30, il est temps d'éteindre les lumières...

6h15, c'est (déjà !) l'heure de se lever ! Le Chef a prévu le petit déjeuner à partir de 6h45, et le départ à 7h45. Mieux vaut respecter le timing !

On s'habille, on sort, et... Ah mince, il pleut... Un coup d'oeil sur les smartphones confirme que jusqu'à 11 heures, ce devrait être gris, après, un peu moins... On verra bien.

Petit déj', remise des plaques, on fignole le chrono, et on rejoint le départ.

3, 2 ,1, c'est parti par les rives du lac. L'allure est bonne, on se réchauffe doucement. On bifurque ensuite avant la Maison des Grands Lacs. Mince, déjà quelques fausses routes ! Le temps de rapatrier toutes les brebis égarées, la tête du peloton a pris le large ! Heureusement, la suite se déroulera sans encombre.

Du coup, la file s'étire, et il faut mettre un bon coup de collier pour rattraper la troupe, déjà prête pour le départ de la première spéciale.

On met les plaques dans l'ordre, on cale le timing, et c'est le top départ, pour 1,5 kilomètres dans la pente, avec des portions techniques jusqu'à la rivière.

Le temps de débaliser, et on rejoint tout le monde. Pas de répit, ça repart direct, en direction du Saut de Gouloux. Le passage qui suit, sous l'arche du pont et les passerelles en bois ravit tous le monde, tout autant que la portion qui rejoint la Croix Grenot, dans les bruyères. L'air de rien, on mange du D+, mais le rythme est agréable, ça suit plutôt bien. Tant mieux, pas de stress !

On traverse la forêt de Chenue et ses splendides sentiers en sous-bois qui fleurent bon l'automne. C'est vraiment une super saison pour rouler dans le Morvan !

Sur la carte, on voit que la seconde partie chronométrée se profile. Mais avant ça, une sérieuse session de poussage / portage marquera les esprits, et c'est surtout l'appât du ravito annoncé qui tirera le groupe vers le départ de la seconde spéciale. Là, ça grimpe, ça zigzague, ça casse les pattes, et les premiers écarts se creusent.

On est désormais à mi-chemin, et à mi-dénivelé, mais on peut récupérer en filant en direction de Saint Brisson, puis de Gouloux. C'est mouillé, voire boueux sur certaines portions, la fatigue s'installe chez certains pilotes.

Après une pause mécanique et le cas échéant un changement de batteries pour les VAE, on file en direction des Settons. Mais pas en direct, puisqu'on trace vers la Folie qui, même si elle est à proximité du but, laisse augurer encore pas mal de difficultés, dont la troisième spéciale. Celle-ci, si elle est physique, est particulièrement agréable à rouler, tout en single et en technique.

20170906 challengedeschefs2

Enfin, c'est le moment de savourer, puisque la fin sera relativement roulante jusqu'au rives du Lac des Settons. Mais avant de ranger les vélos, il reste une spéciale à parcourir. Celle-ci serpente dans les installations de la base Activital, et exploite tous les obstacles de la structure, naturels ou non. Ceux qui jouent la gagne la font à fond, les autres roulent en mode touriste, vidant néanmoins jusqu'au bout leurs batteries voire celles de leurs vélos.

Dans le rush final, Patrick Bertron en profitera pour aller cueillir in extremis la palme de la plus belle gamelle, à quelques mètres de la ligne (bon rétablissement !).

On lave les vélos, on se douche rapidement, et on rejoint à nouveau la pagode pour faire le plein d'énergie autour d'un buffet richement garni. Elle est pas belle la vie ?

S'en suit la remise des trophées et le nouveau sacre de Jean Sulpice, désormais triple vainqueur du challenge des Chefs. La cérémonie protocolaire sera cloturée par le tirage au sort de deux chefs,qui repartiront avec un VTT BIanchi offert par la marque.

20170906 challengedeschefs

Jars nous offrira également des mugs, produits de fort belle facture, qu'on collectera en allant croquer une gaufre préparée par Jérôme, de Quarré de Chocolat, lui aussi fidèle au poste.

Il est déjà tard, tout le monde travaille demain et doit rapidement prendre la route, certains chefs assurant même le service le soir même.

Nous, on habite pas loin, on est moins pressé... On a bien le temps de boire une bière !