DH de Breuil #5 | 4-5 avril 2011 | Dun les Places

Par défaut
Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

La cinquième édition de la descente de Breuil, qui servait une nouvelle fois de support aux championnats de Bourgogne de descente, s’est déroulée les 2 et 3 avril 2011 sur le spot désormais bien connu de Dun les Places (58).

Le parcours avait été modifié pour l’occasion, reprenant une grosse partie du tracé permanent shappé et entretenu tout au long de l’année par une poignée de bénévoles, puis une partie utilisée habituellement lors des compétions avec son fameux saut du rocher et le pierrier qui y fait suite, avant d’aboutir sur une partie finale complètement revue, jugée très technique par la majorité des pilotes, mais synonyme de show pour les spectateurs venus nombreux.

La météo fut extrêmement clémente samedi, puisque la première partie des essais s’est déroulée par une journée aux températures quasi-estivales, et la piste, mouillées par les pluies des derniers jours, était idéale.

Les 160 pilotes inscrits (50 % de plus qu’en 2010), venus de tout le grand est de la France, mais aussi du nord, du Jura, de la région Rhône-Alpes et même du midi, sans oublier les incontournables Bourguignons habitués des lieux, ont ainsi pu s’en donner à coeur joie. Cette journée a également fait le bonheur des photographes, nombreux sur la piste.

Le lendemain, c’est sous un ciel plus couvert que les essais du matin ont eu lieu, laissant présager une journée pluvieuse. La première manche de classement a donc été stratégique, puisque déterminante pour l’ordre de départ de la manche finale de l’après-midi qui était susceptible de se dérouler sous la pluie.

Mais par bonheur, le ciel a tenu bon, et le spectacle sur la piste a été à la hauteur des espérances de chacun et des palmarès annoncés, certains pilotes s’imposant régulièrement au niveau national, et pratiquant au niveau international, confirmant l’intérêt des pilotes pour le site.

Parmi eux, c’est Simon Cardon qui s’impose au scratch dans le temps de 2’20”43, devant Anthony Doniol en 2’25”70. Steve Marietta complète le podium en 2’28”74.

C’est au moment des podiums que le ciel s’est déchainé et qu’un déluge d’eau s’est abattu sur la forêt de Breuil. Les derniers bénévoles ont ainsi oeuvré jusqu’à 22 heures pour rendre la forêt aussi nette que trois jours auparavant, ne laissant rien soupçonné quant à une quelquonque organisation durant le week-end.

Si l’épreuve grandit vite, il faudra désormais veiller à ce qu’elle ne soit pas victime de son succès. En effet, l’organisation évolue petit à petit au fil des années, et devra rester vigilante afin de ne pas se laisser submerger, notamment par le volume et le niveau de pilotes présents à chaque compétition. En témoigne les difficultés informatiques survenues entre les deux manches, venues perturber la gestion des résultats de la première manche et par delà l’ordre des départs de la seconde.

Et merci bien sûr aux 70 bénévoles qui ont participé au bon déroulement de ces deux jours, à l’occasion d’un spectacle atypique dans le Morvan !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 12 =